L’écho de la Carrière

La santé, un nouvel enjeu d’aménagement urbain !

Mardi 5 juin à 18h30 aura lieu une conférence intitulée « La santé, un nouvel enjeu d’aménagement urbain ». Cette conférence, qui sera animée par trois intervenants, traitera des différents aménagements de l’espace public favorisant le bien-être et la santé des habitants.

Nous avons interviewé l’un des intervenants, Marcos Weil, paysagiste-urbaniste et directeur associé d’Urbaplan à Genève.

Bonjour Monsieur Marcos Weil, vous travaillez donc à Urbaplan à Genève. Pouvez-vous nous parler de cette entreprise ?

Notre entreprise suisse est basée dans plusieurs cantons. Nous travaillons sur des problématiques d’urbanisme et d’aménagement de territoires et d’espaces publics. Il ne faut pas nous confondre avec des bureaux d’architecture : nous faisons en fait de la planification pour les collectivités. Notre entreprise est composée d’environ 70 salariés : géographes, architectes, paysagistes, urbanistes, environnementalistes… Nous avons des profils très variés parmi notre équipe.

Quels sont les aménagements que vous pouvez proposer pour améliorer le quotidien des citadins ?

Eh bien, notre champ d’activité est très vaste. On peut, par exemple réaménager des places publiques, mais également réaliser des études, définir les règles de l’implantation de nouveaux bâtiments…

Et êtes-vous déjà venu à Nantes ?

Oui je suis déjà venu et j’apprécie beaucoup cette ville. D’ailleurs, je me déplace souvent en France pour y donner des conférences : j’en ai donné plus de cinquante, dont une justement au CHU de Nantes. Je suis également enseignant à l’école d’architecture de Montpellier.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de venir à Complètement Nantes ?

Eh bien tout simplement parce que j’y ai été invité ! * rires * . Non, en fait, cela me fait plaisir de venir à Nantes et de participer à ce projet. Cette conférence sera ouverte au grand public contrairement aux précédentes conférences que j’ai pu donner, qui s’adressaient à des professionnels, la plupart du temps, des médecins.

Pourriez-vous nous donner un avant-goût de la conférence ?

Eh bien, je vais partir du postulat suivant : il faut réfléchir à l’aménagement du territoire en pensant constamment comme le piéton. Et ce, au travers de ses déplacements mais surtout de son regard. Nous pensons qu’il est important de créer des espaces favorisant les rencontres : des places de jeux pour enfants, la nature et l’agriculture en ville, des potagers et jardins partagés… Ces aménagements peuvent améliorer le quotidien des piétons, à l’échelle du grand territoire mais aussi au niveau de la ville, du quartier et du bâtiment.

Je vais en fait montrer que le lien entre la médecine et l’urbanisme est évident. Les médecins cherchent à guérir les maladies causées par la sédentarité – premier fléau en France selon l’OMS -, mais aussi par le bruit ou la pollution. Nous essayons de proposer des solutions pour participer à la guérison ou du moins au mieux-être de leurs patients.

J’illustrerai mes propos avec beaucoup d’images et de solutions améliorant le bien-être psychique et social et favorisant les rencontres.

Seront aussi présents à cette conférence Jean-Luc Charles directeur de la SAMOA et Catherine Cecchi, membre de la société française Santé environnement.