L’écho de la Carrière

Atelier « initiation à la sérigraphie » à la Carrière Miséry !

L’atelier « initiation à la sérigraphie » prend place à la Carrière Miséry pour la première fois : la gravure sur Tetra Pak. Cet atelier est animé par Delphine Vaute et Anna Conzatti, qui ont répondu à quelques questions sur l’animation.

Pouvez-vous nous parler de vous et de vos actions pour la ville de Nantes ?

« Je m’appelle Anna Conzatti, je suis dessinatrice de bande dessinée et illustratrice.

Je suis installée depuis deux ans seulement sur Nantes, j’ai eu l’occasion de faire quelques actions pour la ville, notamment des reportages Disney pour le Dub Camp et le festival l’Ère de rien. Je travaille régulièrement avec l’agence de communication Gleech, et je suis particulièrement intéressée par les arts graphiques. »

« Mon nom est Delphine Vaute, j’habite et travaille à Nantes depuis dix ans maintenant, et je suis dessinatrice/artiste. Pour la Ville de Nantes, j’ai réalisé le calendrier de l’avent sur le château et participé à l’intervention sur la ligne de tram : la trame du temps. J’anime également des ateliers dans les écoles pour faire découvrir les arts aux plus jeunes. »

Pourquoi intervenez-vous dans la carrière ? Qu’est-ce que ce projet vous évoque ?

« Nous intervenons sur Complètement Nantes suite à l’invitation de Gleech, qui trouvait notre travail intéressant et en lien avec la programmation. L’agence nous a naturellement mis en binôme, sans savoir que l’on se connaissait déjà et que nous avions des univers sensiblement proches. Nous avons participé à une résidence de quatre jours la semaine dernière sur la constitution de la fresque des bâtiments. Dans le cadre de cette résidence, nous avons proposé plusieurs ateliers : celui de Tetra Pak et celui du collage semaine prochaine.

Nous sommes agréablement surprises de la scénographie et de l’ambiance conviviale que l’on retrouve sur ce site. »

En quelques mots, pouvez-vous nous dire ce qu’est la gravure sur Tetra Pak ?

« Nous utilisons une technique simple grâce à des machines à pâtes alimentaires, nous gravons des plaques à base de Tetra Pak avec une pointe à l’intérieur de l’emballage qui sert à faire des trous sur le papier, qui est le même que celui qui constitue les briques de jus de fruit. »

Quel est l’objectif de la gravure ?

« Le but est de faire des impressions multiples et de récréer plusieurs fois les mêmes supports par le biais de la machine à cartes. Pour envoyer des invitations, des cartes de voeux ou encore des petits poèmes, cette technique est originale et très simple. »

Qu’allez-vous faire lors des animations de Complètement Nantes ?

« Nous allons présenter les techniques et le matériel de gravure en faisant des démonstrations aux personnes présentes. Ils prendront ensuite la main en créant leur propre gravure, qu’ils pourront ramener chez eux à la fin de la séance. C’est un atelier découverte !

N’hésitez pas à venir au prochain atelier où nous aurons l’occasion de vous présenter les techniques de collage. »

Si vous aviez un message à faire passer concernant votre activité, quel serait-il ?

 

« Je pense qu’il est important de désacraliser la gravure, car il n’existe pas que la gravure sur pierre, mais plein d’autres techniques possibles. Nous voulons montrer au grand public nantais que cette activité est accessible à tous à la maison, même sans matériel traditionnel, et qu’elle est relativement peu coûteuse. »